Un tirage pour ce Printemps

Le 19 mars 2020, pour l'équinoxe, ce moment d'équilibre parfait entre le jour et la nuit, je me disais, avec les quarantaines forcées, quelle belle occasion d'étendre cet équilibre au repos et au silence... Je sais que l'énergie est tout sauf silencieuse ces temps-ci, qu'elle est même plutôt fébrile et folle parfois. Très souffrante et angoissée pour certains, et j'en suis très touchée. Et justement, ça me donne encore plus envie de m'arrêter, de ne plus faire aucun bruit, ni au-dehors, ni au-dedans, et juste d'être là, présente, à écouter. Car, quand j'écoute au plus profond, j'entends le sourire paisible des fleurs qui murmure... J'entends le souffle de l'Infini qui se balance en moi... inspire... expire... inspire... expire... Et je me sens unie à toutes vous autres, à tous les Humains; à toute la vie ici sur cette planète magnifique... Elle aussi reprend son souffle quand nous (notre espèce) cessons enfin de nuire... Elle aussi se repose et se régénère...


J'ai fait un petit tirage en forme d'oiseau pour nous donner un peu d'altitude, à nous tous comme société, en lien avec les événements récents. Voici en substance ce que j'y ai vu :


1- Nous vivions sereins, chacun dans nos vies souvent trépidantes, en lien les uns avec les autres, si facilement que nous oubliions parfois la valeur de ce cadeau ! Aujourd'hui, la distance forcée peut nous conduire à revisiter l'importance de nos liens. Comment avons-nous envie de nous parler, de nous regarder, de nous étreindre, de communiquer ensemble... 2- Bien sûr, en ce moment, l'anxiété est à son comble, les peurs du collectif, l'inquiétude des travailleurs autonomes, les cauchemars des familles touchées. C'est une période intense et hautement perturbée mentalement. D'ailleurs, corona, ça veut dire couronne, ça nous montre à quel point la peur nous fait monter dans nos têtes, à nous bâtir des scénarios pires que la réalité, et à quel point nous avons besoin de respirer lentement, et de revenir ici... maintenant... là... présents ! 3- Ceci est une étape de chaos qui fait partie de la fièvre générale, et qui nous invite à regarder nos peurs droit dans les yeux, et à refaire le choix de notre direction : la peur et la panique ? ou au contraire, le retour à l'instant présent tout simple, un souffle à la fois, doucement, résolument, dans la confiance. Wow ! un instant ! Je vous entends mes peurs, et je choisis de revenir ici, maintenant, de respirer lentement, comme les fleurs, comme les arbres, et ainsi, tout s'apaise. Tout revient au centre, à l'équilibre...  4- Aucun virus n'a jamais pris racine dans un organisme en équilibre... Eh bien, retrouvons consciemment notre équilibre intérieur, par notre connexion à l'essentiel, c'est un moment parfait pour ça ! Ne cédons pas à la surconsommation, à l'achat effréné par peur de manquer, ne perdons pas confiance en la vie. Respirons ensemble, et pour le moment, accordons-nous le droit de ne pas agir, de juste être là et de contempler ce qui se passe en nous, au-delà de nous, tendrement, en gardant une vue d'ensemble. Enracinons-nous dans la sécurité interne qui vient de la confiance. Profitons de cette zone de confinement pour épouser complètement ce qui est, pour accepter totalement cet arrêt momentané, et nous remettre en lien avec soi, avec l'autre, avec Tout.  5- En plus de cette action de stabilisation au sein même du chaos, l'attitude qui nous est demandée est une attitude de paix, d'espoir, de lumière, de partage. Une attitude d'entraide et de réconfort mutuel. Dans ces moments intenses, nous pouvons être des guides les uns pour les autres. Même de loin. Un mot d'encouragement, un appel téléphonique, merci merci aux télécommunications en tout genre ! Et surtout, la connexion avec notre Essence, avec la Liberté qui nous habite en tout temps...  6- La leçon principale que cette épreuve vient nous apporter ? Faire le choix de l'amour à chaque instant. Je choisis l'amour quand je décide de ralentir, de sourire et de ne pas me laisser gagner par la paranoïa générale. Oui, la Colombie a fermé ses frontières et nous y sommes toujours. Oui, nous ne pouvons pas sortir de l'hôtel pendant encore plusieurs jours ! Je choisis l'amour quand je souris paisiblement aux gens, je leur envoie en secret une vibration de douceur et de sécurité, parce qu'au plus profond, c'est ainsi que je me sens.  7- Et enfin, nous regardons tranquillement le Corona se retirer sur ses voiliers d'épouvante, après avoir délivré son message. Nos vies peuvent s'en trouver agrandies, ouvertes, encore plus lumineuses et riches ! Tout dépend de nous, des choix que nous faisons. Tout dépend du regard que nous posons sur tout ceci. Peut-être qu'au lieu de voir ça comme une catastrophe, nous pouvons nous ouvrir à la possibilité de croissance et de force et d'amour contenue dans cette épreuve. En faire un cadeau pour nos vies, pour nos relations. Oui, nous allons traverser, oui, nous allons être ok, et même mieux qu'avant, plus conscients qu'avant. Avec de nouvelles priorités certainement. Et ce n'est pas juste la société québécoise, ou canadienne, ou colombienne, c'est le Monde ! Le monde entier ! Toute l'Humanité, tous ensemble dans cette barque d'évolution et de Conscience...


Alors concrètement je suis là et je vous accompagne avec mes tarots, que j'ai choisi de rendre encore plus accessibles en cette période si particulière. Je ne pensais pas faire d'autres promos avant le mois d'août, mais je veux aider à ma façon. Le tarot d'1h est donc à 65$ au lieu de 90$ jusqu'au 30 avril, n'hésitez pas à me contacter quand vous voulez.


Nous pouvons nous rencontrer par courriel, par téléphone (WhatsApp), ou Internet : Zoom, Messenger, FaceTime... Courage, on est ensemble et je vous aime !


Christine-Claire tarolière

47 vues

© 2020 Satyam Tarot